Recensement militaire

Recensement

Dans le cadre de la professionnalisation des armées décidée par le Président de la République, et pour remplacer le service militaire obligatoire, la loi du 28 octobre 1997 a créé un ensemble d'obligations s'adressant à tous les jeunes Français, garçons et filles.

Cette réforme a institué un 'service national' universel en instaurant un véritable 'parcours de citoyenneté'.

Votre participation, aujourd'hui, à la défense nationale, se traduit par les 3 étapes obligatoires du 'parcours de citoyenneté':

  • l'enseignement de Défense (Etape 1);
  • le recensement (Etape 2);
  • la journée d'appel à la défense (Etape 3).

 

Etape 1:

Première étape obligatoire du 'parcours de citoyenneté', l'enseignement de Défense a été prévu par la loi dans les programmes scolaires des classes de 3ème et de 1ère.

En effet, la formation civique des élèves exige une réflexion sur la politique de défense, sur les conditions de la sécurité, et la diversification des menaces dans le monde d'aujourd'hui.

 

Etape 2:

Depuis le 1er janvier 1999, tous les jeunes français, garçons et filles, doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile munis de:

  • sa pièce d'identité;
  • son livret de famille.

Cette obligation légale est à effectuer dans les trois mois qui suivent votre seizième anniversaire.

La mairie, vous remettra alors une ATTESTATION DE RECENSEMENT. Il est primordial pour vous de la conserver précieusement.

En effet, cette attestation vous sera réclamée si vous voulez vous inscrire à tout examen ou concours soumis au contrôle de l'autorité publique (CAP, BEP, BAC...)

Les données issues du recensement faciliteront votre inscrition sur les listes électorales à 18 ans si les conditions légales pour être électeur sont remplies.

 

Etape 3:

Troisième étape du 'parcours de citoyenneté', la Journée Défense et Citoyenneté est obligatoire pour les garçons et les filles entre la date du recensement et l'âge de 18 ans.

En fin de journée, un CERTIFICAT DE PARTICIPATION vous est remis. Ce certificat obligatoire est requis pour l'inscription aux examens et concours soumis au contrôle de l'autorité publique.